Programme Cit’in

APPEL À MANIFESTATION D’INTÉRÊT

Voici un condensé de l’appel à manifestation d’interet concernant le programme Cit’in reprenant les grandes lignes du texte.

L’objet de l’appel est de constituer une communauté de recherche sur la transition écologique en associant aux travaux du programme Cit’In les équipes de recherche en sciences humaines sociales et en sciences de l’environnement qui travaillent, ou envisagent de travailler, en particulier de manière coopérative avec les acteurs concernés, à ou sur des expérimentations démocratiques pour la transition écologique et énergétique.

Le programme de recherche étudiera les expérimentations conduites dans les territoires à l’initiative des citoyen·ne·s et des acteurs locaux et explorera les manières d’apprécier et de valoriser la contribution de la société civile et de la participation citoyenne à la transition écologique et énergétique. Le texte de l’appel à manifestation d’intérêt définit plusieurs axes d’approfondissement. Le programme comprend :

Télécharger le texte de l’appel à manifestation d’intérêt


Axes de l’appel :
La pluralité des chemins de la transition

La notion de transition écologique, qui a progressivement supplanté celle de développement durable, exprime la nécessité d’adapter nos économies et nos sociétés (modes de vie, action publique, démocratie…) au respect des limites de la biosphère.

Le programme Cit’in se structure autour de 6 axes en interrelation:

(1) La fabrique participative et la conduite démocratique des politiques publiques

(2) La portée démocratique des expérimentations citoyennes

(3) Numérique et transition : des civic techs aux communs informationnels

(4)  L’appropriation citoyenne de la transition

(5) La citoyenneté environnementale

(6) Les temporalités de l’agir environnemental

 

Projets développés dans le cadre de Cit’in 

(1) La structure Artivistes-atelier, le GDR CNRS PARCS, la MSHSUD, portent un projet visant à apporter un appui logistique au programme Cit’in et permettre de capter les énergies citoyennes des micros  projets.

(2) De plus La structure Artivistes-atelier, le GDR CNRS PARCS, la MSHSUD, les UMR Art-dev et Géosciences Montpellier portent un projet commun intitulé « Air9″visant à développer un programme de recherche action participative et sciences citoyennes (collecte de plante sur lesquelles se fixent les polluants atmosphériques) à partir d’une métrologie expérimentale de la qualité de l’air (analyse géochimique isotopique visant à mesure les concentrations des polluants et déterminer leur origines y compris les particules fines nanométriques) afin d’accompagner les politiques publiques.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.