Assises Sciences-Societés 3 au 5 juillet 2017

Un défi: Construire ensemble une société de savoirs partagés – Assises Sciences-Sociétés

Montpellier, 3-5 juillet 2017

 Résultat de recherche d'images pour "sciences sociétés"

Il existe des défis difficiles à relever… mais nul n’étant tenu à l’impossible un groupement de chercheurs et de membres associatifs se donnent comme mission de relever ce défi.

Résultat de recherche d'images pour "ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait"

Participer à ses premières Assises pour construire ensemble une société de savoirs partagés.

Afin de préparer ces assises qui se tiendront à Montpellier du 3 au 5 juillet 2017,  le GDR PARCS et les Artivistes ont organisés la première journée de rencontre e 15 février au Gazette Café de Montpellier qui visait à faire émerger les attentes de la « société civile » et définir les critères de réussite des assises.

Une analyse reflexive est en cours de finalisation et cette page propose plus généralement des éléments d’informations concernant l’organisation de cet évènement porté par la MSH SUD de Montpellier et avec de multiples partenaires de la recherche et du monde associatif.

Le texte de référence

Dans nos sociétés contemporaines, les sciences et les techniques conditionnent nos façons de voir et de savoir. Climat, données numériques, santé, biodiversité, démocratie, développement, économie, arts, patrimoines… sont autant d’exemples de domaines qui mobilisent les citoyens à l’interface Sciences-Sociétés. Réalité aussi riche que complexe, ces interactions entre le monde de la recherche, les citoyens, les associations, les entreprises, ou encore les élus impliquent de forts enjeux sociaux, environnementaux, et plus globalement éthiques. Véritable champ d’innovation, elles demeurent cependant mal connues et traversées par des lignes de tension.

Les Assises Sciences-Sociétés de juillet 2017 réuniront tous ces acteurs afin accroître la visibilité de leurs actions, identifier les obstacles et les pistes de solution pour un dialogue constructif entre savoirs d’origine différentes, développer des coopérations équilibrées, et renforcer ainsi le rôle de l’innovation dans le progrès social.

A SUIVRE…..