Recherche Action Participative & Sciences Citoyennes

Cette espace est dédié aux projets de recherche développés en Recherche Action Participative (RAP) et Sciences Citoyennes (SC) en étroite collaboration avec le GDR-CNRS PARC. 

Les questions socio-environnementales s’orientent autour de deux grandes questions: l’évolution du climat et de la perte de  biodiversité. Déclinées à travers diverses thématiques comme par exemple les questions de santé, de pollution, de la qualité de l’air et des eaux, elles représentent des préoccupations auxquelles les sociétés doivent apporter des réponses politiques. De plus, ces questions sont représentatives des changements sociaux majeurs et profonds thématisés récemment par la transition écologique et solidaire intégrant la transition énergétique. C’est dans ce contexte qu’est apparu, le terme d’agir environnemental, visant à considérer l’intégration d’une approche gestion des questions à la fois sociales et environnementales.

De nombreuses initiatives citoyennes se sont développées, dans l’esprit de la démocratie réflexive d’Ulrich Beck. Les citoyens s’emparent de ces questions afin de ne plus laisser les organismes d’états découpés en silo agir seuls face à des préoccupations locales. Saisir à la fois les capacités et les limites des initiatives citoyennes pose un défi considérable à la recherche.

En ce sens, l’Etat s’est emparé de cette question et développe le programme Cit’In visant à analyser: « la fabrique participative et  la conduite démocratique des politiques publiques pour les transitions écologique et énergétique ». C’est le GIS (groupement d’intérêt scientifique) Démocratie et Participation, créé en 2009 par le CNRS) en partenariat avec, le CNRS, l’ADEME et le ministère de la transition écologique qui pilote ce programme.

Or bien que la recherche se soit emparée de ces questions, le dialogue sciences sociétés reste difficile et les initiatives analysées ne sont pas forcément représentatives de l’ensemble des initiatives existantes. Ces « micro-mondes » pour reprendre le vocable de Francis Chateauraynaud et Josquin Debaz sont dispersés en France comme ailleurs et il reste un effort conséquent de mise en synergie pour construire des collaborations pérennes.

En ce sens, le GDR PARCS s’est constitué pour générer une communauté de pratiques autour de ces questions avec comme objectifs initiaux: (1) développer d’autres approches de recherche intégrant les savoirs citoyens – (2) améliorer nos pratiques de recherche, de participation, de sensibilisation – (3) améliorer les bénéfices réciproques chercheurs/citoyens – (4) savoir comment mieux répondre à la demande sociale – (5) mieux intégrer les citoyens et la société en amont et en aval des projets de recherche – (6) faire des citoyens des relais pour l’éducation à la démarche scientifique.

139
Crédit Photo Scotto d’Apollonia Lionel